7 novembre 2012

Coaching ou mentorat, quelle est la meilleure forme d’accompagnement pour le développement des ressources ?

Dans ce numéro :

Dans un contexte où les entreprises doivent se démarquer de plus en plus dans des marchés hautement compétitifs, il est important pour les organisations de fournir les moyens à leurs ressources de se développer afin de pouvoir supporter leur employeur.

Les entreprises qui veulent privilégier le développement de leurs ressources et les candidats qui veulent progresser dans leur cheminement de carrière ont différents choix qui s’offrent à eux : formation, mentorat, conseil, thérapie, coaching, etc.

Outre la formation, parmi ces choix, ceux qui sont les plus souvent mentionnés sont le coaching et le mentorat.  Nous allons donc nous attarder à décrire certaines des caractéristiques de chacune de ces approches, ce qui les distingue et ce qu’ils ont en commun, pour finalement identifier des facteurs à considérer lorsqu’il s’agit de faire un choix.

Définition du coaching

Le coaching est une forme d’accompagnement, structurée et personnalisée, ayant pour objectif d’aider à faire le point et progresser vers les résultats visés.  Il invite à se centrer sur les priorités et à être conscient des choix qui sont faits.  Le coaching permet d’obtenir des résultats concrets et mesurables en ce qui a trait à développer son plein potentiel, approfondir ses connaissances et améliorer sa performance.

Formes d’interventions

  • Coaching individuel : processus volontaire incitant à la découverte et à l’action
  • Coaching en temps réel : observation sur place des comportements et styles de communication
  • Coaching d’équipe : synergie et rendement d’équipe maximisés
  • Coaching de groupe : comportement aux objectifs alignés par le biais de l’imputabilité
  • Coaching d’affaires, de carrière, de vie, etc.

Pourquoi faire appel à du coaching ?

Nous avons tous des comportements qui proviennent du passé et que nous mettons en œuvre de façon automatique. Ces comportements étaient peut-être justifiés auparavant et peuvent ne plus être adaptés au contexte présent ou futur.   Le principe du coaching est que nous disposons tous des ressources nécessaires pour pouvoir amener un changement ou développer de nouveaux comportements plus adaptés à ce que nous voulons obtenir, que ce soit sur le plan individuel ou de groupe.

Le coaching aide à déterminer ce que l’on veut accomplir et à développer les meilleures stratégies et comportements pour atteindre les objectifs.

Le coaching s’adresse aux personnes qui désirent atteindre un ou plusieurs des objectifs suivants :

  • Développement du leadership
  • Identification et correction de comportement limitatif
  • Nouveau rôle (onboarding)
  • Transition d’un rôle de gestionnaire à leader
  • Gestion de conflits interrelationnels
  • Changements dans une organisation

Définition du mentorat

Le mentorat désigne une relation interpersonnelle de soutien, d’échanges et d’apprentissage, dans laquelle une personne d’expérience, le mentor, investit sa sagesse acquise et son expertise pour accompagner une autre personne (ou un groupe) moins expérimentée dans sa croissance et le développement de ses connaissances.

Formes d’interventions

  • Forme traditionnelle : une personne d’expérience avec une autre moins expérimentée
  • Le « mentorat de groupe » : une personne expérimentée guide plusieurs personnes moins expérimentées en même temps
  • Le « mentorat d’équipe» : un certain nombre de personnes expérimentées sont rassemblées et travaillent ensemble auprès de petits groupes
  • Le « e-mentorat » : la relation de mentorat se fait à travers l’Internet et les courriels, il n’y a pas de limitation géographique

Pourquoi faire appel au mentorat ?

La contribution d’un mentor est d’être à l’écoute, avoir un regard objectif et une vision élargie qui aideront le mentoré à recadrer les problèmes, explorer des manières différentes de penser et d’entreprendre, valider des choix ou décisions, etc.

Le mentor sera possiblement une personne qui se trouve dans un poste auquel le mentoré aimerait accéder et il possède l’influence et les contacts pour guider ce dernier vers une position similaire.  De plus, si votre mentor et vous partagez le même employeur, votre mentor peut vous aider à développer votre sens d’appartenance dans l’organisation, à comprendre et naviguer à travers la culture et la politique interne, ainsi qu’à connaître qui sont les joueurs-clé dans l’entreprise.

Le mentorat peut s’adresser, entre autres, à :

  • Des personnes en entreprise qui veulent développer et améliorer leur confiance en soi, leur leadership, ainsi qu’élargir leur vision et compétences
  • Des jeunes entrepreneurs qui se font accompagner par des gens d’affaires
  • Des nouveaux employés guidés par des gestionnaires
  • Des nouveaux étudiants qui se font orienter par des jeunes du collège

Quelles sont les différences fondamentales entre les deux disciplines ?

Coaching

  • Est une forme d’accompagnement qui s’inspire du style de l’entraîneur sportif qui accompagne pour l’atteinte maximum du talent dans la pratique d’un sport
  • Consiste généralement à développer une compétence ou le savoir-faire dans un domaine particulier, dans le but d’améliorer la performance
  • Permet le dépassement, l’exploitation de ressources au préalable inconnues ou méconnues et la création de transformation durable
  • Le coach est un expert du processus de coaching, il a à son acquis une expérience professionnelle et une expérience de vie, mais n’a pas besoin de connaissances spécialisées sur un sujet ou un secteur professionnel donné
  • L’intervention a habituellement une durée fixe et est plutôt de courte durée

Mentorat

  • S’applique à épauler et à soutenir de façon globale sur le savoir-être et le savoir-devenir plutôt que dans le savoir-faire
  • Partage des pratiques et transmissions des connaissances par le biais de l’expérience
  • Le mentoré apprend en ce qui a trait au domaine pour lequel il s’est fixé des objectifs, à partir des expériences de son mentor
  • Le mentor retire une certaine fierté en sachant qu’il aide à former la relève
  • La relation de mentorat est particulièrement productive quand le mentor croit qu’il peut également apprendre du mentoré, la relation est bidirectionnelle
  • Le mentorat est généralement une action bénévole qui a une durée plus longue que le coaching

Qu’ont-ils en commun ?

Le coaching et le mentorat sont utilisés pour aider à cheminer, apprendre, se développer pour une optimisation qu’elle soit personnelle, relationnelle ou professionnelle et tous les deux font appel à des gens qui possèdent les caractéristiques suivantes :

  • Expérience du milieu des affaires
  • Capacité d’adaptabilité et de flexibilité
  • Excellente écoute, confortable à donner de la rétroaction constructive
  • Respect de la confidentialité
  • Authenticité et empathie
  • Connaissance de soi et engagement
  • Reconnaissance et promotion de l’individu
  • Cheminement privilégié se fait en laissant l’individu trouver ses propres solutions
  • Autonomie de la personne est l’objectif visé
  • Partenaire dans la relation, n’exerce pas d’autorité à l’égard de l’individu

Conclusion

Le mentorat et le coaching sont deux types d’accompagnement distincts.  Toutefois, avant de décider quelle forme convient le mieux, il est important de répondre aux questions suivantes:

  • Quels sont les buts et les objectifs de l’accompagnement ?
  • Quelle est votre philosophie et mission ?
  • Qui ? Quand ? Comment ?
  • Quels sont les fonds disponibles ?
  • Quel est l’échéancier pour la mise en œuvre de l’accompagnement ?
  • Ces efforts sont-ils soutenus par la haute direction ?

Quel que soit le type d’intervention identifié, il est important de bâtir un programme d’accompagnement clair et précis avec votre coach ou mentor qui comprendra :

  • Compréhension des objectifs généraux et spécifiques
  • Durée du programme ou de la relation
  • Engagement commun, nombre et fréquence des rencontres
  • Soutien et évaluation

Dans un contexte où les entreprises doivent se démarquer de plus en plus dans des marchés hautement compétitifs, il est important pour les organisations de fournir les moyens à leurs ressources de se développer afin de pouvoir supporter leur employeur.  SSA peut aider en ce sens, nous offrons des services de coaching de gestion pour permettre d’optimiser la performance des individus ou des équipes, ainsi que des ateliers spécialisés, tels que l’ennéagramme et le stade d’évolution de l’équipe.  Pour en savoir davantage, visitez ssasolutions.com.

Commentaires

Vous aimeriez nous faire part de vos comentaires, partagez-les directement sur notre site:

Laisser un commentaire

Vous aimeriez nous transmettre vos commentaires en privé, n’hésitez pas à nous écrire à info@ssasolutions.com.



Éditorial

Les entreprises ou les employés qui veulent se doter d’un avantage concurrentiel n’hésitent pas à inclure le coaching ou le mentorat au sein des plans de développement. Ce volet est de plus en plus primé, car il permet de retenir et d’attirer les employés à fort potentiel, à développer et optimiser efficacement les compétences ciblées dans nos équipes.

Nous retrouvons les deux formes d’accompagnement au sein des organisations. L’approche privilégiée doit tenir compte des objectifs ciblés qui peuvent varier dans chaque dossier, car il y a des différences fondamentales entre les deux disciplines. Par exemple, le coaching s’adresse au savoir-faire en affaires, et le mentorat privilégie le
savoir-être.

Par le présent bulletin, nous vous proposons une lecture plus détaillée sur ce qui différencie ces deux approches et ce qu’elles ont en commun. Nous y ajoutons des questions essentielles à se poser pour faire le meilleur choix possible entre ces deux moteurs de changement.

Bonne lecture.

Isabelle Côté

Isabelle Côté Présidente

Prochain Bulletin

Prochaine publication – Créez de la valeur ajoutée en adoptant une approche holistique pour votre gestion opérationnelle

En raison des conditions du marché des affaires qui sont en perpétuels changements, il est de plus en plus difficile de conserver son avantage concurrentiel. Pour y arriver, les entreprises doivent, entre autres, comprendre comment créer de la valeur ajoutée pour leur clientèle.

Il est possible d’y arriver en appliquant à la gestion opérationnelle des unités d’affaires, une approche dite holistique, qui consiste à prendre en compte la globalité des pratiques de gestion opérationnelle plutôt que de les aborder de façon morcelée.

Ce sujet sera traité plus en détail dans notre bulletin électronique de février prochain.


Categories



L'Équipe SSA

2000 Peel, bureau 870
Montréal, QC
H3A 2W5